870 201 visites 9 visiteurs

L’EGYPTE, POUR CONTINUER À TRAVAILLER

6 janvier 2018 - 17:09

Après sa victoire face à la Norvège jeudi, l’équipe de France va affronter l’Egypte demain à Paris. L’occasion de faire de nouveaux essais et de remettre dans le bon sens ceux qui en ont besoin.

“Je ne pense pas que l’Egypte soit au championnat d’Europe” rigolait Didier Dinart jeudi soir, “nous allons donc aborder ce match différemment de celui face à la Norvège.” Si les Scandinaves avaient clairement fait le pari de tout miser sur la rencontre d’ouverture de l’Europe, où ils retrouveront la France, en n’alignant pas leur équipe-type jeudi soir, l’essentiel a tout de même été rempli : marquer les esprits et rappeler que, même avec quelques absents, les Bleus sont toujours là. A l’heure d’aborder la rencontre face aux Pharaons de demain soir, l’optique n’est pas la même. “Ca sera un match de travail où nous allons chercher à préserver les cadres, car le but n’est pas de remporter la Golden League. Il est donc fort possible que Dylan Nahi ou Romain Lagarde, par exemple, aient du temps de jeu” continuait Dinart. Luka Karabatic et Cyril Dumoulin devraient aussi être de la fête tandis que Michaël Guigou, touché au bras gauche dans un choc avec un poteau mercredi et qui a été exempté d’opposition collective hier soir, pourrait encore bénéficier d’un peu de repos ce samedi. “On n’a pas forcément besoin de savoir de quoi il est capable sur un match de préparation” ajoutait le sélectionneur après le premier combat face aux Norvégiens.

image: https://aka-cdn.adtech.de/images/Default_Size_16_1x1.gif

PUBLICITÉ LES BLEUS VONT AVOIR BESOIN DE N’GUESSAN

image: https://i2.wp.com/handnews.fr/wp-content/uploads/2018/01/NGUESSAN-Timothey-France-040118-9016.jpg?resize=300%2C200&ssl=1

Et quoi de mieux pour continuer à travailler qu’un match face à une équipe d’Egypte qui, après vingt bonnes minutes, a implosé jeudi soir face au Danemark pour s’incliner largement (22-37). A part l’Aixois Ali Zein sur le poste d’arrière gauche, on n’a pas vu grand-monde sortir du lot. “C’est une équipe particulière, qui pratique la défense étagée avec intensité. Nous avons des gammes à répéter” résumait Dinart, qui aimerait sans doute bien voir, notamment, Timothey N’Guessan se montrer un peu plus à son avantage que jeudi soir. 1/5 au shoot pour le joueur du FC Barcelone, qui résume lui-même sa prestation par les termes “pas très bonne”. “Il me reste deux matchs pour trouver les bons réglages, mais il faut que je garde confiance pour ne pas trop douter”. L’ancien Chambérien va aborder, pour la première fois de sa carrière en bleu, une compétition sans autre arrière gauche de métier à ses côtés. Nikola Karabatic basculera sûrement sur le poste, comme il a pu le faire avec réussite à Rouen, mais il faudra bien que quelqu’un sorte du bois pour le laisser souffler à un moment ou à un autre. Et cette fois, pas de William Accambray, pas de Daniel Narcisse, pas d’Olivier Nyokas. Ce sera le jeune Romain Lagarde ou N’Guessan. “C’est sûr que les absences me donnent plus de responsabilités et me mettent un peu plus de pression mais j’essaye de ne pas trop y penser” continue celui qui, déjà au Mondial en janvier dernier, avait été sur courant alternatif offensivement. Voici venu pour lui le temps de passer la vitesse supérieure et de prendre le sillage de ses coéquipiers, déjà bien en jambes.

LE PROGRAMME :

Norvège – Danemark à 16h40 (en direct sur beIN Sports Max 9)
France – Egypte à 19h10 (en direct sur beIN Sports 3 et W9)

Kevin Domas

     


En savoir plus sur https://handnews.fr/2018/edf-m-legypte-continuer-a-travailler/#cCKFwWCc1GsxBAlu.99

Commentaires

STPP

MERCEDES-BENZ ETOILE 52 CHAUMONT

INTERMARCHE SUPER BOLOGNE